Key concepts

 

Accueil :

L’engagement Santé Sécurité Nature® correspond au contrôle pour chaque complément alimentaire de 18 critères concernant le choix des principes actifs issus d’ingrédients naturels, les méthodes de fabrication et le circuit de distribution pharmaceutique.

 

Le Laboratoire CODIFRA garantit le respect des critères suivants :

  • Vitamine E d’origine naturelle

 

Les recherches montrent que la vitamine E naturelle, qui est généralement extraite de l'huile de soja, est deux fois mieux assimilée par les tissus que sa forme synthétique, un sous-produit du pétrole. La vitamine E naturelle sous forme dite lévogyre, et non synthétique sous forme dite dextrogyre, pourrait en effet franchir la barrière hémato-encéphalique, ce qui explique que son pouvoir antioxydant protecteur pourrait s’exercer pour les neurones.

  • Vitamine C extraite d’acérola

 

Après le fruit du Terminalia ferdinandiana, l'acerola, également appelé la cerise des Barbades, est le fruit le plus riche en vitamine C (1000mg à 2000mg/100g) [1] : elle en contient 20 à 30 fois plus que l'orange. Elle est également très riche en vitamine B6, en vitamine A ainsi qu'en bioflavonoïdes et en minéraux tel que le fer, le calcium et surtout le magnésium. La vitamine C peut se présenter sous deux formes, la forme naturelle lévogyre ou acide L ascorbique et la forme de synthèse dextrogyre ou acide D ascorbique. La forme naturelle est plus assimilable que la forme de synthèse par l'organisme.

 

  • Présence d’actifs à partir d’ingrédients naturels

Contrairement aux principes actifs issus d’ingrédients naturels, les molécules chimiques de synthèse sont en effets dépourvues de leur environnement  biologique et chimique naturel, qui les rendent biodisponibles.

Par exemple, il est recommandé de consommer :

  • L'acérola à l'acide ascorbique de synthèse qui n’est pas assimilable par l’organisme.

 

  • Les Omega 3 naturels, issus d'huiles marines ou végétales. C'est la seule garantie qu'ils soient à 100% de type "cis", seule forme naturelle bénéfique pour nos cellules.

 

  • Galénique réalisée à partir d’ingrédients d’origine naturelle : marine ou végétale

 

Faire le choix d’une gélule ou d’une capsule d’origine marine ou végétale permet d’éviter la consommation des comprimés enrobés, très utilisés pour les compléments alimentaires vendus en supermarchés, ou pour ceux vendus en pharmacie par de grands groupes de cosmétiques ou pharmaceutiques. En effet, l’enrobage des comprimés nécessite l’utilisation des excipients et des colorants le plus souvent de synthèse potentiellement nocifs pour la santé.

Si ces éléments sont acceptables pour un médicament que l'on consomme de façon exceptionnelle, ils ne sont pas admissibles pour des compléments alimentaires consommés quotidiennement.

  • Absence de gélatine d’origine bovine ou porcine

 

Les gélules et capsules réalisées à partir de gélatine animale (bovins ou porcins), et donc de moelle osseuse animale comportent des risques faibles mais existants de contamination (type prions, virus induits). La gélatine animale, pourtant désormais interdite pour les usages alimentaires, reste tolérée pour les médicaments et les compléments alimentaires. Il est donc recommandé de consommer uniquement les  gélules ou capsules d’origine marine ou végétale ainsi que les comprimés naturels.

 

  • Sucre naturel d’origine végétale

Le sucre industrialisé est un ingrédient chimique dévitalisé, n'ayant plus aucun rapport avec le sucre naturel de la plante ou du fruit. Dans sa fabrication ont été tour à tour éliminés la cellulose, les sels minéraux et les vitamines.

 

 

  • Sans aspartame
  • Sans gluten ajouté

A l’état physiologique l’étanchéité de l’intestin grêle est imparfaite. Les petits peptides voire même quelques protéines plus volumineuses  franchissent la barrière intestinale aussi aisément que les acides aminés. Cette perméabilité peut être majorée par des infections, des agents polluants, des médicaments…etc. On parle alors d’un état d’hyperperméabilité intestinale qui entraîne une augmentation du passage de grosses protéines telles que le gluten et les caséïnates à l’origine d’intolérance [2].

 

  • Sans caséïnate ajouté (idem 8))
  • Sans colorant de synthèse

 

L’intolérance aux colorants alimentaires concerne principalement les colorants de synthèse, et en particulier les colorants azoïques : E102, E110, E122, E123, E124, E151.

  • Sans paraben et sans alcool pour les formes galéniques liquides

 

Basés sur une étude récente, la présence de parabens dans les tissus de cancers du sein chez la femme a été associée au développement du cancer du sein [5]. Des études complémentaires sur la potentielle toxicité des parabens sur la reproduction et le développement sont nécessaires afin  de vérifier leur innocuité en tant que conservateurs dans les produits cosmétiques, les aliments et les médicaments. La consommation d’alcool est nocive pour la santé.

Par mesure de précaution, il est recommandé de consommer des compléments alimentaires sous forme liquides ne contenant pas de parabens ni d’alcool utilisés en tant que conservateur.

  • Sans huile hydrogénée

 

L'hydrogénation de la matière grasse est un processus permettant d'augmenter la stabilité du produit en le rendant solide, comme dans le cas de la margarine contenant de l'huile hydrogénée. Les acides gras insaturés passent alors d’une forme « cis » à une forme « trans » qui se trouve très peu à l'état naturel dans les aliments[3].
Leur consommation régulière augmente les risques de maladies cardio-vasculaires, même à faibles doses. Pour ces raisons, l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire et Alimentaire)  recommande une diminution des apports en acides gras insaturés « trans »[4].

 

 

  • Arômes d’origine naturelle pour les formes galéniques suivantes : liquide, comprimés et poudres.

A la différence des arômes dits naturels, les arômes de synthèse sont fabriqués exclusivement de manière chimique.

 

  • Plantes non ionisées

L’ionisation des plantes dégrade la qualité de ceux-ci notamment en détruisant la plupart des principes actifs qu’ils contiennent et en faisant apparaître de nouveaux composés chimiques dont certains pourraient être cancérigènes.

 

  • Démarche IP (Identité Préservée) permettant d'assurer que l'authenticité du soja et du maïs est maintenue depuis les matières premières jusqu'au produit fini. Cette démarche a pour but de garantir l’absence d’ingrédients extraits de soja et de maïs OGM (Organisme Génétiquement Modifié)

L'IP (Identité Préservée) est un système de maîtrise permettant d'assurer que l'authenticité des produits alimentaires est maintenue depuis les matières premières jusqu'au produit fini. L'importance de l'IP augmente constamment pour l'industrie alimentaire. Ceci est en partie dû au refus des aliments génétiquement modifiés par les consommateurs européens et donc aux efforts de l'industrie pour satisfaire leurs demandes de produits sans OGM.

 

  • Mise sous blister ou sous bipoches des 3 formes galéniques suivantes : comprimés, capsules et gélules.

La mise en blister ou en bipoches des comprimés, capsules et gélules assure une protection optimale des principes actifs face aux agressions extérieures telles que l’humidité ou l’oxydation.

 

  • Compléments alimentaires vendus en pharmacie.

 

A la demande des grossistes répartiteurs en pharmacie et suite à la publication du décret n° 2006-352 du 20 mars 2006 relatif aux compléments alimentaires complété par l’arrêté du 9 mai 2006 relatif aux nutriments pouvant être employés dans la fabrication des compléments alimentaires, la vente de compléments alimentaires en pharmacie nécessite désormais un audit technico-réglementaire réalisé par un expert indépendant pour chaque produit mis en place. Cet audit garantit auprès du pharmacien le respect de la législation par le laboratoire fabricant. Sans cette validation, la mise en place du produit est bloquée.

 

  • Sans bêta-carotène en tant que principe actif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Références :

1. R.L. Phillips, Former Extension Horticulturist, Horticultural Sciences Department, Cooperative Extension Service, Institute of Food and Agricultural Sciences, University of Florida, Gainesville FL 32611. Reviewed by Dr. Jonathan H. Crane, Professor and Tropical Fruit Crop Specialist, Department of Horticultural Sciences, Tropical Research and Education Center, Homestead, FL

2. L'alimentation ou la troisième médecine (5ème édition). Jean Seignalet. Éditions François-Xavier de Guibert.

3. Bowers, J. Food theory and applications. Fats and oil in foods, 2e éd., Macmillan Publishing Compagny, Canada, 1992, p. 200-258

4. Risques et bénéfices pour la santé des AG trans apportés par les aliments – Recommandations. AFSSA. Avril 2005.